Etudiant Professionnel Entreprise
Vous souhaitez débuter ou poursuivre vos études à KEDGE ?
Vous avez une activité professionnelle depuis au moins 3 ans et souhaitez vous former ?
Vous représentez une entreprise ou un service RH ?

Maxime, CEO de « Café Noir » et lauréat concours Coup de Pouce de La Fondation Le Roch Les Mousquetaires x KEDGE BS

24/02/2022
slider_actu
Je suis Emma Dubreux, assistante au programme d’incubation de Kedge Entrepreneurship. J’ai rencontré l’un de nos entrepreneurs, incubé en 2020 : Maxime Garabedian. Je lui ai donc posé quelques questions sur son parcours, ses inspirations et ses réussites.

Une passion pour l’horlogerie depuis tout petit  

Maxime est passionné d’horlogerie depuis tout petit, non pas grâce à sa famille et ses proches mais grâce à un horloger traditionnel de la ville de Marseille. En effet, il allait très souvent, étant petit, chez cet homme qui lui a partagé tout son savoir-faire. Cela le fascinait et a développé une réelle passion pour l’horlogerie ainsi que l’envie de monter un projet dans ce secteur d’activité. Cela fait maintenant 10 ans qu’il s’intéresse à l’horlogerie et qu’il est lui-même collectionneur. Il avait très envie de devenir horloger, mais s’est finalement dirigé vers une classe préparatoire aux grandes écoles puis vers un master spécialisé dans le luxe à Kedge Business School. Le but étant non pas de réparer ou fabriquer des montres, mais plutôt de les vendre.  

Son parcours 

Maxime est un garçon qui aime apprendre par ses propres moyens et qui se considère plutôt comme autodidacte.  Après un stage chez un sous-traitant du groupe Richemont en tant que commercial pour des montres de luxe, allant de 50 à 500 000 euros, il a voyagé partout dans le monde. Il a ainsi réalisé que l’apparence de l’objet comptait beaucoup moins que son histoire et ses origines. Le monde du luxe étant fondé sur l’image il a donc décidé de réorienter son cursus pour entreprendre. Maxime a alors postulé à la Business Nursery lors de son année à Kedge Business School en suivant les conseils d’un ami. Grâce à un pitch construit et une grande motivation, il a été accepté dans le programme d’incubation.  

La Business Nursery, un tremplin pour « Café noir » 

Grâce à son accompagnement et surtout les conseils des coachs, Maxime a pu développer sa start-up « Café Noir ». Plus que l’accompagnement en général, le fait d’avoir été entouré de personnes qui croyaient en son projet l’a vraiment boosté ! Cela l’a propulsé vers un développement rapide de sa start-up.  Cela fait maintenant 2 ans et demi que « Café noir » existe. La start-up est localisée au corner d’une boutique dans la rue Sainte à Marseille, dans des magasins à Calvi, Paris et Marseille ainsi que sur son site internet.  

« Café noir » qu’est-ce que c’est ?  

« Café Noir », c’est des montres vintages qui racontent une histoire.  En effet, c’est un atelier d’horlogerie situé à Marseille embauchant un horloger au savoir-faire traditionnel. Maxime ne s’occupe pas de la partie technique mais de la partie sourcing, marketing, vente, etc.  

Le concept de la start-up est de commercialiser des montres, principalement de marques très peu connues avec une mécanique ancienne et / ou automatique. Celles-ci sont systématiquement révisées et vendues sous garantie. Chacune a une histoire unique expliquée aux clients sur un fascicule.  

Par exemple, les montres peuvent être des montres militaires de la seconde guerre mondiale, des montres soviétiques des années 60, des montres de costumes français, de plongeurs espagnols des années 80, etc.  

Le but est d’expliquer en quoi une montre « Café Noir » est  intéressante et unique d’un point de vue de collectionneur mais aussi d’un point de vue de non collectionneur. En effet, les fascicules expliquent de manière pédagogique l’origine des montres afin d’attirer l’attention des clients non collectionneurs. Les prix des montres sont abordables pour permettre à tous de s’intéresser à l’horlogerie.  

Un petit « Coup de pouce » grâce à la Fondation Le Roch Les Mousquetaires  

Maxime a été le troisième lauréat de la troisième édition du concours « Coup de pouce » en 2020 dernier. Grâce à son prix d’un montant de 4000 euros, il a pu financer une machine à photo ainsi que le développement de son site internet. 

Les membres du jury ont été sympathisants mais surtout bienveillants avec toujours l’idée d’apporter un soutien aux candidats. L’aspect impact ou RSE des projets est très important pour les jurys de la Fondation LE ROCH LES MOUSQUETAIRES qui mettent un point d’honneur à choisir les projets en accord avec leurs valeurs. En effet, l’aspect upcycling des montres ainsi que la dimension culturelle du projet de Maxime leur avait beaucoup plu.  

Il nous a confié qu’intégrer la Fondation Intermarché a été une grande chance pour lui et son projet.   

Le Club des Entrepreneurs de la Fondation Le Roch Les Mousquetaires, la construction d’un réseau professionnel et personnel 

Maxime a aussi intégré gratuitement le club des entrepreneur(e)s de la Fondation Le Roch les Mousquetaires grâce à Nathalie Moock, membre du jury du concours « Coup de Pouce » et Déléguée Générale de la Fondation Le Roch les mousquetaires. Sa candidature a été l’une des 7 sélectionnées parmi plus de 100 autres projets. 
Son intégration au club Entrepreneurs de la Fondation a été complémentaire à son accompagnement à la Business Nursery grâce aux différents boot-camps organisés. L’aspect pragmatique des activités organisées par le club a beaucoup aidé Maxime dans le développement de son projet. Par exemple, une photographe a été présente pour lui refaire des photos pour son site internet, des journalistes lui ont écrit une dizaine d’articles, des intervenants chacun spécialisés dans leur domaine animaient des sessions de trois heures sur des thématiques précises etc.  
La dynamique de son groupe et les liens qu’il a créé avec les autres entrepreneur(e)s l’ont beaucoup motivé. 

Un conseil pour les prochains postulants au concours « Coup de Pouce » ? 

« Être sûr de son projet et surtout savoir précisément à quoi va servir la dotation produit si le candidat gagne le concours, quelles seront les retombées immédiates. Le jury met un point d’honneur à apporter une aide à un projet qui en a vraiment besoin. Ils choisiront le projet qui a le plus besoin d’un coup de pouce à l’instant T » . 

Maxime Garabedian

 

Retour en haut